Plongez en plein coeur de la Chine médiévale à la recherche des secrets des arts martiaux.
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chrnonique numero 1 : Les mains des héros ne sont pas toujours tâchés de sang

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Lin Xiao Yu

avatar

Messages : 824
Date d'inscription : 24/06/2009
Age : 32
Localisation : Normandie

Feuille de personnage
Points de Souffle:
18/18  (18/18)
Points de Neigong:
7/12  (7/12)
Points d'Apprentissage:

MessageSujet: Re: Chrnonique numero 1 : Les mains des héros ne sont pas toujours tâchés de sang   Mer 1 Sep - 20:53

Emerveillée par le tissus, Lin ne s'attendait apparemment pas à ce qu'une robe offerte soit si réussie. Ouvrant de grands yeux, elle s'extasia :

"– C'est très beau ! La fabrication est très fine, cette femme a du talent ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zocradio.fr/forum/
Xiao Guang

avatar

Messages : 692
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 35
Localisation : Senlis

Feuille de personnage
Points de Souffle:
20/20  (20/20)
Points de Neigong:
8/16  (8/16)
Points d'Apprentissage:

MessageSujet: Re: Chrnonique numero 1 : Les mains des héros ne sont pas toujours tâchés de sang   Mer 1 Sep - 21:04

Je hoche la tête, ravie malgré tous mes beaux sermons intérieurs.

- Oui, elle a fait cette robe avec amour, elle l'avait confectionnée en prévision du mariage de sa fille, mais elle ne l'a jamais finie. C'est là un très beau cadeau qu'elle m'a fait, et je lui en suis profondément reconnaissante. Son application et son talent n'ont d'égal que sa générosité. Cette dame doit a un très beau cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lin Xiao Yu

avatar

Messages : 824
Date d'inscription : 24/06/2009
Age : 32
Localisation : Normandie

Feuille de personnage
Points de Souffle:
18/18  (18/18)
Points de Neigong:
7/12  (7/12)
Points d'Apprentissage:

MessageSujet: Re: Chrnonique numero 1 : Les mains des héros ne sont pas toujours tâchés de sang   Mer 1 Sep - 21:20

Xiao Yu sourit.

"– C'est bon de savoir qu'il existe de telles âmes autour de nous. "

Elle reprit sa marche tout en poursuivant :

"– Ça fait naître une lueur d'espoir, je trouve, même au plus profond des ténèbres. Pourquoi ne l'a-t-elle pas finie ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zocradio.fr/forum/
Xiao Guang

avatar

Messages : 692
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 35
Localisation : Senlis

Feuille de personnage
Points de Souffle:
20/20  (20/20)
Points de Neigong:
8/16  (8/16)
Points d'Apprentissage:

MessageSujet: Re: Chrnonique numero 1 : Les mains des héros ne sont pas toujours tâchés de sang   Mer 1 Sep - 22:41

Alors que la première phrase m'arrache mon premier vrai sourire de la discussion, la questions referme mes lèvres et fait de nouveau flamber la colère dans mon cœur.

- Elle est morte.

Et avec elle semble être morte une seconde fois l'innocence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lin Xiao Yu

avatar

Messages : 824
Date d'inscription : 24/06/2009
Age : 32
Localisation : Normandie

Feuille de personnage
Points de Souffle:
18/18  (18/18)
Points de Neigong:
7/12  (7/12)
Points d'Apprentissage:

MessageSujet: Re: Chrnonique numero 1 : Les mains des héros ne sont pas toujours tâchés de sang   Jeu 2 Sep - 10:11

Le visage de Xiao Yu se décomposa. Dans un souffle, elle murmura :

"– Quelle horreur... une tragédie de plus !"

Puis, songeuse, elle commenta, comme pour elle-même :

"– Cela n'en rend la générosité de sa mère que plus belle. Un être capable de sourire au monde après une telle souffrance nous montre l'exemple de ce qu'est la force d'âme. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zocradio.fr/forum/
Bai Hou

avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 04/01/2010
Age : 33
Localisation : Nancy

Feuille de personnage
Points de Souffle:
16/25  (16/25)
Points de Neigong:
6/10  (6/10)
Points d'Apprentissage:

MessageSujet: Re: Chrnonique numero 1 : Les mains des héros ne sont pas toujours tâchés de sang   Jeu 2 Sep - 13:52

La vagabond repassa d'un geste ample son outre en bandouillère en l'envoyant par dessus son épaule gauche. Dans le même mouvement, il envoya son pied droit juste entre les jambes du chef du groupe, puis pivota sur ce dernier tout en lâchant son bâton (du côté où ça monte, c'est plus simple pour le récupérer ensuite) et en attrapant le bout de l'arbalète avec sa main gauche. Il dirigea cette dernière vers les deux sabreurs se trouvant de l'autre côté et n'espérait qu'une chose, que le carreau parte en pleine poitrine de l'un d'entre eux !
Il continua son mouvement en ramenant son pied gauche entre les deux pieds de son adversaire (et par la même occasion lui tournant complètement le dos), s'accroupissant et envoya la projection (ce qui techniquement envoi l'adversaire par au dessus, et si l'on se débrouille bien, aussi un peu vers la gauche, donc dans le vide).

Après la projection, Bai Hou parti en roulade vers l'avant pour d'une part se retrouver à mi-distance entre les hommes valides restants et d'autre part récupérer son bâton pendant la roulade.
Le singe blanc reste néanmoins assis en tailleur à la fin de sa roulade, le dos au talus et le bâton sur les genoux.




[HRP]Pour ceux (et celles) qui auraient besoin de visualiser un peu mieux le mouvement de Bai Hou, voici un exemple[/HRP].
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xiao Guang

avatar

Messages : 692
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 35
Localisation : Senlis

Feuille de personnage
Points de Souffle:
20/20  (20/20)
Points de Neigong:
8/16  (8/16)
Points d'Apprentissage:

MessageSujet: Re: Chrnonique numero 1 : Les mains des héros ne sont pas toujours tâchés de sang   Jeu 2 Sep - 14:00

J'ai un sourire incertain.

- Oui, c'est qui me laisse espérer qu'il y a quelque chose à sauver dans ce monde de poussière. Mais on y trouve plus de personnes faisant du mal que de personnes vertueuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lin Xiao Yu

avatar

Messages : 824
Date d'inscription : 24/06/2009
Age : 32
Localisation : Normandie

Feuille de personnage
Points de Souffle:
18/18  (18/18)
Points de Neigong:
7/12  (7/12)
Points d'Apprentissage:

MessageSujet: Re: Chrnonique numero 1 : Les mains des héros ne sont pas toujours tâchés de sang   Jeu 2 Sep - 14:09

Xiao Yu avait l'air pensive.

"– Je ne le pense pas. Je pense qu'on remarque plus facilement les gens qui font du mal, car c'est plus spectaculaire. Alors que le bien est discret."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zocradio.fr/forum/
Xiao Guang

avatar

Messages : 692
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 35
Localisation : Senlis

Feuille de personnage
Points de Souffle:
20/20  (20/20)
Points de Neigong:
8/16  (8/16)
Points d'Apprentissage:

MessageSujet: Re: Chrnonique numero 1 : Les mains des héros ne sont pas toujours tâchés de sang   Jeu 2 Sep - 14:20

Je secoue la tête.

- Les gens qui font du mal le font à beaucoup de personnes. Ils frappent sans discernement ni commisération. Et en réponse des gens se dressent, qui pensent faire le bien et tuent pour cela.

Mon regard se pose malgré moi sur Yin Qiu.

- C'est ce qui fait que la vertu n'existe que peu en pratique, car la vertu semble faible par rapport aux armes du mal, elle semble ne pouvoir fleurir qu'à l'abri de la poussière de ce monde. Mais est-ce alors une véritable vertu, celle qui n'a pas eu à lutter contre la tentation ? Parce que la vertu semble faible, la faiblesse souvent parait vertu, mais les apparences sont mensongères. Ce qui différencie la vertu de l'apparence de la vertu est la Force, contre la tentation et contre le mal. Mais difficile à trouver est le Lotus immaculé. Peut-être cette femme est-elle de cette race, mais est-elle vertueuse par force, ou par faiblesse ? Son mérité est-il celui de la force d'âme, ou est-il un silence face à l'oppression des plus forts ?

Je regarde la robe et souris.

- Il faut beaucoup de force pour tisser avec autant d'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yin Qiu

avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 09/07/2009

Feuille de personnage
Points de Souffle:
10/18  (10/18)
Points de Neigong:
13/14  (13/14)
Points d'Apprentissage:

MessageSujet: Re: Chrnonique numero 1 : Les mains des héros ne sont pas toujours tâchés de sang   Jeu 2 Sep - 23:05

Tout à ses pensées pleine de d'espions, de traitrises, de guerres et de plan, l'eunuque laissa les deux compatriotes discuter un moment.
Il envisageait de se rendre vers un des temples mentionner par Xiao Guang, afin de percer le mystère qui le titillait.
Mais il était conscient qu'il n'était peut être pas le moment de satisfaire sa curiosité maladive : il avait tant de bataille à mener pour maintenir cette forteresse !
Peut être pourrait-il envoyer un messager, un émissaire de confiance qui pourrait se charger de faire déchiffrer les documents par des moines ?
Mais dans ce monde ravagé par la traitrise et la suspicion, à qui pourrait-il faire confiance.

L'eunuque sentit alors le regard de Xiao Guang, ce qui le tira de ses réflexions paranoïaques.

Surpris, il se remémora la discutions entre les deux femmes, qu'il suivait d'une oreille distraite.

"Vice et vertu sont des composantes de l'âme humaine." déclara-t-il en réponse. "Tout comme la force et la faiblesse, qu'elle soit morale ou autre. J'aime à penser qu'il y a un équilibre à atteindre, peut être différent selon les gens. C'est pourquoi à l'inverse de saints hommes cherchant l'illumination, je m'autorise quelques vices et faiblesses : j'aime profité de la vie, parfois avec excès, j'aime me jouer des gens lors de joute verbale ou de jeu d'esprit. Je tue ceux que je juge, égoïstement, comme mauvais ou qui tente de faire du mal à mes amis ou ceux que je veux protéger."

Il soupira, avant de poursuivre, cherchant ses mots pour exprimer ce qu'il ressentait.
"Et j'essaye d'être un héros, malgré ma condition et malgré mes trop nombreux échecs, malgré qu'il faille que je prenne des vies ou que j'échoue à en sauver... Et je n'abandonnerais pas ma Voie malgré l'adversité." déclara-t-il, lançant un regard appuyé à la robe civile tenu par Xiao Guang. "Mon orgueil est-il alors une faiblesse ou une vertu, Shi Fu ? Je n'en sais rien. Que les Dieux, les hommes ou l'Histoire me juge ! Moi, je vais en accord avec mon coeur. Et c'est avec lui que je déclare que votre bienfaitrice est vertueuse et courageuse."

Yin Qiu réfléchit un instant, poursuivant d'un ton vaguement rêveur.
"J'avoue avoir un problème avec le Bien et le Mal, à le voir comme un concept de Yin et Yang. L'ordre universel voudrait que l'on cherche à obtenir un équilibre entre les deux, mais cette idée me gêne. Si je tolère voire encourage certains petit travers humain, j'ai du mal à pardonner ou accepter certains comportements et certains vices qui font souffrir les autres... Mon jugement, mes préjugées sont-ils alors une faiblesse ou bien une vertu qui me pousse à faire le Bien ? Là encore, je n'en ai aucune idée. Mais mon but n'est pas d'obtenir la Vérité ou de trouver votre Lotus Immaculé..."

Dans un envol de Han Fu, l'eunuque tournoya promptement, avec un grand sourire, niant d'un coup tout doute et interrogation dans un envol de fanfreluche et de minauderies faussement théâtrale.
"Je serais plutôt un Lotus Bariolé ou une papillon chatoyant qui butine autour !" lança-t-il joyeusement, espérant que ses pitreries amèneraient un sourire sur le visage torturé de la moniale.


[HRP]Désolé d'avoir été un peu long à répondre, je croule sous le boulot et maintenant que je suis dans un Open Space, il est moins discret de consulter le forum ^^[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xiao Guang

avatar

Messages : 692
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 35
Localisation : Senlis

Feuille de personnage
Points de Souffle:
20/20  (20/20)
Points de Neigong:
8/16  (8/16)
Points d'Apprentissage:

MessageSujet: Re: Chrnonique numero 1 : Les mains des héros ne sont pas toujours tâchés de sang   Ven 3 Sep - 8:21

Un peu surprise de la longue tirade de l'eunuque, je souris, maispas tant avec lui que de lui. J'écoute ses phrases avec attention mais elles passent au-dessus de moi comme un vol d'hirondelles au printemps : c'est joli mais ça ne me touche pas. Je tourne sept fois la langue dans ma bouche avant de répondre :

- Vous n'aviez pas à vous justifier, Da Ge, et si vous n'avez aucun remord pour les vies que vous avez supprimées alors vous devez être heureux, cela doit être le principal pour vous.

J'hésite puis, rougissant de ce que je vais dire, j'énonce :

- Cela dit, nous ne parlions pas de vous. Nous parlions d'une femme, et du monde. Vous êtes comme Jin Sen Li : vous vous dîtes héros, mais ne pensez qu'à vous.

Je lève des yeux rêveurs.

- Existe-t-il en ce monde un héros altruiste ? Peut-être serait-ce lui le lotus immaculé, dont les pétales n'auraient jamais connu le sang.

Après un temps de latence, je me tourne vers Lin, visiblement pour prendre congé :

- J'ai été très heureuse de discuter avec vous, Shi Fu. J'aime le regard que vous posez sur le monde. Tentez de le garder, c'est là une véritable force.

Le dernier mot sonne, il n'est pas choisi au hasard après notre discussion. Je m'incline respectueusement puis me tourne vers Yin Qiu :

- Si vous n'aviez pas d'autres choses à me dire, puis-je prendre congé ?

*Trois femmes et deux hommes rencontrés en quelques jours. Une danseuse, une mère, une intellectuelle, qui toutes prennent le temps d'aimer et d'être tendres. Deux hommes, deux héros, qui ne pensent qu'à eux et à leur gloire. Sans compter tous les autres qui font la guerre, ou le prêtre impie. Le monde est-il si manichéen ?*

[Pas de souci, on s'est occupé sans toi en attendant Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lin Xiao Yu

avatar

Messages : 824
Date d'inscription : 24/06/2009
Age : 32
Localisation : Normandie

Feuille de personnage
Points de Souffle:
18/18  (18/18)
Points de Neigong:
7/12  (7/12)
Points d'Apprentissage:

MessageSujet: Re: Chrnonique numero 1 : Les mains des héros ne sont pas toujours tâchés de sang   Ven 3 Sep - 11:02

Souriant à la moniale, Xiao Yu fut touchée du compliment.

"– J'essaierai de ne pas l'oublier. Quant à vous, n'oubliez pas qu'il faut des gens comme vous pour faire ressortir le meilleur de chacun. Des gens qui, quitte à paraître faibles aux yeux du monde, ont la force de refuser de faire le mal, même si cela doit les faire souffrir. Des gens comme vous portent en eux la rédemption du monde."

Sur ces mystérieuses paroles, elle attendit que Yin Qiu prenne congé avant de reprendre sa route vers le quartier général, devant lequel ils étaient désormais presque arrivés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zocradio.fr/forum/
Wu Ming
Admin
avatar

Messages : 1460
Date d'inscription : 17/06/2009
Age : 37
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Points de Souffle:
0/0  (0/0)
Points de Neigong:
0/0  (0/0)
Points d'Apprentissage:

MessageSujet: Re: Chrnonique numero 1 : Les mains des héros ne sont pas toujours tâchés de sang   Jeu 9 Sep - 20:29

Lin/Xiao Guang

Le quartier général était pratiquement mort : la plupart des officiers avaient préparés leurs affaires pour le départ.
Une majorité d'entre eux voulaient rentrer chez eux et ils attendaient avec une certaine nervosité le retour des pourparlers.
Les petits serviteurs habituels saluèrent les jeunes femmes et aucun soldat n'étaient visible dans le coin, ce qui semblait être un manque flagrant de sécurité pour la jeune stratège...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.portail-jdr.com/
Xiao Guang

avatar

Messages : 692
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 35
Localisation : Senlis

Feuille de personnage
Points de Souffle:
20/20  (20/20)
Points de Neigong:
8/16  (8/16)
Points d'Apprentissage:

MessageSujet: Re: Chrnonique numero 1 : Les mains des héros ne sont pas toujours tâchés de sang   Jeu 9 Sep - 20:33

Surprise de voir les choses en cet état, je me tourne vers ma compatriote :

- Que se passe-t-il ? Pourquoi n'y a-t-il personne ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wu Ming
Admin
avatar

Messages : 1460
Date d'inscription : 17/06/2009
Age : 37
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Points de Souffle:
0/0  (0/0)
Points de Neigong:
0/0  (0/0)
Points d'Apprentissage:

MessageSujet: Re: Chrnonique numero 1 : Les mains des héros ne sont pas toujours tâchés de sang   Jeu 9 Sep - 20:36

Bai Hou a écrit:
La vagabond repassa d'un geste ample son outre en bandouillère en l'envoyant par dessus son épaule gauche. Dans le même mouvement, il envoya son pied droit juste entre les jambes du chef du groupe, puis pivota sur ce dernier tout en lâchant son bâton (du côté où ça monte, c'est plus simple pour le récupérer ensuite) et en attrapant le bout de l'arbalète avec sa main gauche. Il dirigea cette dernière vers les deux sabreurs se trouvant de l'autre côté et n'espérait qu'une chose, que le carreau parte en pleine poitrine de l'un d'entre eux !
Il continua son mouvement en ramenant son pied gauche entre les deux pieds de son adversaire (et par la même occasion lui tournant complètement le dos), s'accroupissant et envoya la projection (ce qui techniquement envoi l'adversaire par au dessus, et si l'on se débrouille bien, aussi un peu vers la gauche, donc dans le vide).

Après la projection, Bai Hou parti en roulade vers l'avant pour d'une part se retrouver à mi-distance entre les hommes valides restants et d'autre part récupérer son bâton pendant la roulade.
Le singe blanc reste néanmoins assis en tailleur à la fin de sa roulade, le dos au talus et le bâton sur les genoux.




[HRP]Pour ceux (et celles) qui auraient besoin de visualiser un peu mieux le mouvement de Bai Hou, voici un exemple[/HRP].

Bai Hou

+2pts de Style

Surpris par le mouvement du vagabond, le tireur se laissa prendre mais dégagea son bras sur le coté de sorte que le carreau se ficha à quelques centimètres du visage de l'un des rieurs, qui s'arrêta sur le coup...
Bai hou glissa ses jambes sous celles du chef des brigands qui tomba dans le vide, dans un grand bruit, provoquant un mouvement anarchique chez son groupe qui se ruèrent en hurlant vers le singe blanc, pour se donner le courage nécessaire d'affronter l'étrange personnage..
Celui dont le visage était resté près du carreau d'arbalète vibrant pris ses jambes à son cou, laissant son collègue seul et hésitant...


[HRP : Résumé deux derrière proches et armés, un fuyard, un immobile]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.portail-jdr.com/
Lin Xiao Yu

avatar

Messages : 824
Date d'inscription : 24/06/2009
Age : 32
Localisation : Normandie

Feuille de personnage
Points de Souffle:
18/18  (18/18)
Points de Neigong:
7/12  (7/12)
Points d'Apprentissage:

MessageSujet: Re: Chrnonique numero 1 : Les mains des héros ne sont pas toujours tâchés de sang   Ven 10 Sep - 9:51

Fronçant les sourcils de contrariété, la jeune femme en était à songer au relâchement de la forteresse, lorsque les paroles de la moniale, qu'elle croyait partie, la firent sursauter.

"– Oh ! Je vous croyais partie."

Elle fit un sourire d'excuse.

"– Je crains que les hommes aient perdu tout espoir de défendre ces lieux. Il faut faire quelque chose : si les négociations de Qing Yu Yan échouent, ils vont se faire massacrer par les Jin !"

Espérant que Yin Qiu la soutiendrait, elle s'approcha des serviteurs, à qui elle demanda poliment :

"– Où sont les responsables ? Quel officier est de garde, s'il vous plaît ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zocradio.fr/forum/
Xiao Guang

avatar

Messages : 692
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 35
Localisation : Senlis

Feuille de personnage
Points de Souffle:
20/20  (20/20)
Points de Neigong:
8/16  (8/16)
Points d'Apprentissage:

MessageSujet: Re: Chrnonique numero 1 : Les mains des héros ne sont pas toujours tâchés de sang   Ven 10 Sep - 10:13

*Des... Négociations ?*

Abasourdie, je laisse Xiao Yu et Yin Qiu parler au garde, restant au retrait, les observant de loin. Quelles décisions ont été prises pendant la nuit ? Qui est au courant ? A-t-elle été validée par ceux qui ont fui la mort, la misère, le déshonneur d'obéir à l'étranger ? J'ai vu des gens mourir pour le Song, et maintenant ce qui reste du Song trahit ceux qui ont survécu ?

Je sens, une nouvelle fois, la colère m'enflammer. Les injustices sont partout, même cachées sous les bonnes intentions de ceux qui se croient "grands". Je me détourne de ces même grands et, sans vraiment savoir ce que je fais, redescends vers le quartier des plus pauvres, toujours ma robe à la main. Sur un banc, une table, n'importe quoi, je me lève et je toise la foule. Je vois leurs loques, leurs visages maigres, mais aussi dans leurs regards cette fierté d'être libre. Peu à peu ils s'attroupent autour de moi, se demandant si je suis folle, ou si j'ai quelque chose à dire.

Je ne sais ce qui me guide, mais je suis, à l'instant, transcendée. Une force qui me dépasse guide mes gestes, ma voix, mes mots, ma ferveur. Je ne sais rien de la liberté, rien du combat. Mais je sais que le peuple doit savoir qu'on le vend, qu'on trahit ses idées. Que ma vie au temple me semble loin ! Seule l'injustice existe ici et, à ce moment, je propose ma voix pour m'opposer à elle.


- Gens du Song, gens libres ! Vous vous êtes battus pour arriver jusqu'ici, vous avez fui la domination des Jins, vous avez fui la mort et l'esclavage, vous avez fui la barbarie et l'injustice. Vous saviez qu'ici rien n'était gagné encore, que vous alliez devoir vous battre pour défendre votre culture, vos valeurs, votre liberté, ce qui reste d'honneur à votre empire.

Mais cette lutte que vous deviez mener, cette lutte que vous étiez prêts à payer de vos vies, cette lutte, on vous retire le droit de la faire.

Devant le silence qui m'entoure, je me sens soudain faible. Et si je provoquais quelque chose de grave ? Ai-je conscience de la portée de mes mots ? Il est trop tard maintenant, tout doit être dit.

- Il a été décidé, cette nuit - cette même nuit où agissent les voleurs et les criminels, où les loups sortent de leurs tanières - que des négociations seraient entamées avec ces mêmes ennemis qui ont tué vos pères, vos frères, pillé vos maisons, déshonoré vos sœurs.

Je pense à Xiao Hu Li, orphelin du fait des Jin, et sauvé de leur violence de justesse, et les larmes me viennent aux yeux.

- Comme des voleurs, des criminels, des loups qu'ils sont ils vous ont trahi ! Ils ont envoyé là-bas un émissaire pour vendre la forteresse, ce dernier bastion du nord à notre liberté. Ils ont vendu votre honneur !

Je marque une pause, pense à une femme au fond d'un lit.

- Jamais le général Wang n'aurait fait cela, vous le savez. Ce sont ses généraux qui, perdant leur capitaine, ont décidé de vendre leur navire au plus offrant. Ce qu'il adviendra de l'équipage, ce qu'il adviendra du trésor qu'est la liberté, qu'en ont-ils à faire ?

Je contemple la robe entre mes mains.

- Est-ce que donc, dans ce monde de poussière, toute innocence, tout amour doit être enseveli par la guerre, l'égoïsme et la lâcheté ? N'y a-t-il personne pour respecter ceux qui veulent un monde autre que rougi par le sang ? Il y a-t-il quelque part un lotus immaculé ?

Ayant enfin exprimé ma colère, ma frustration, tout ce qui au fond de moi me consume avec violence, je redescends de l'estrade de fortune et me dirige vers le dispensaire. Le général Wang doit être réveillé. Qu'importe son sexe, il ne doit pas laisser faire cela. J'en ai la conviction. Que Bouddha me pardonne !


Dernière édition par Xiao Guang le Ven 10 Sep - 10:31, édité 2 fois (Raison : orthographe ^^')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lin Xiao Yu

avatar

Messages : 824
Date d'inscription : 24/06/2009
Age : 32
Localisation : Normandie

Feuille de personnage
Points de Souffle:
18/18  (18/18)
Points de Neigong:
7/12  (7/12)
Points d'Apprentissage:

MessageSujet: Re: Chrnonique numero 1 : Les mains des héros ne sont pas toujours tâchés de sang   Ven 10 Sep - 10:23

Xiao Yu sursauta quand elle entendit la moniale parler d'une voix forte. C'était si inattendu !
Au début, son cœur se glaça d'angoisse, quand elle entendit le début de la harangue. Puis elle sourit intérieurement, sans en rien laisser paraître. Elle même ne s'était pas senti le droit, en étrangère qu'elle était, de parler contre la décision qui avait été prise. Mais si le peuple lui-même protestait, alors tous les espoirs étaient permis ! Ses plans pour la défense de la forteresse avaient encore un sens, et pas seulement "au cas où" ! Son cœur se gonfla d'espoir et de fierté, à la pensée que cette petite femme qui détestait la violence avait à cœur de combattre pour la liberté.

Les dés étaient jetés. Comment allait réagir le peuple ? Rassemblant sa dignité diplomatique, Xiao Yu se composa une attitude sereine, et attendit de voir ce qui allait se passer. Si besoin, elle leur parlerait. Elle leur dirait l'espoir. Que rien n'était perdu. Qu'on pouvait défendre cet endroit, qu'elle l'avait vu, qu'elle savait comment rendre la forteresse imprenable, si seulement elle était défendue avec courage.

Et si le peuple préférait se rendre, alors elle se rangerait à son avis, et préparerait un plan d'évacuation d'urgence.

Se tournant vers Yin Qiu, elle lui murmura à l'oreille :


"– C'est le moment de vérité !"

[HRP : Youhou, Yin Qiu, tu es toujours avec nous ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zocradio.fr/forum/
Yin Qiu

avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 09/07/2009

Feuille de personnage
Points de Souffle:
10/18  (10/18)
Points de Neigong:
13/14  (13/14)
Points d'Apprentissage:

MessageSujet: Re: Chrnonique numero 1 : Les mains des héros ne sont pas toujours tâchés de sang   Sam 11 Sep - 22:14

[HRP] Oui, je suis toujours là, l'open space m'a pas encore tué, mais il est assez mortel pour le roleplay[/HRP]

Plongé dans ses pensées, les remarques sur l'héroïsme si proche de l'égoïsme et ses sanglantes conséquences, l'eunuque avaient machinalement suivit Lin Xiao Yu pour la soutenir dans une future discutions avec les officiers de la forteresse.
Il fut aussi surpris qu'elle par la harangue de la (ex)moniale qui les avaient suivit dans cette endroits qui puait la défaite anticipé.

Le discours passionnée enflamma à nouveau le coeur de l'eunuque. Il aurait voulu applaudir et encourager Xiao Guang.
Mais il resta de marbre, ses lèvres scellé par un goût de cendre.
Il avait tenu un discours semblable. Lin Xiao Yu également.
Et cela n'avait rien changé. Les soldats restaient pétrifié et morne. Le peuple semblait refusé l'espoir et le courage.
Etait-ce là le témoignage que tous avait perdu la foi en l'Empire Song, en la lumière du siècle.
Ils survivaient, vivotaient, sans but, sans lendemain. Isolé et abandonné.
Où était l'Empire ? Ses troupes innombrables, ses héros chanté dans les légendes, ses sages érudits illuminant les ténèbres de la barbarie pour faire place à la splendeur de la culture ?
Pourquoi ceux qui voulait sauver tout cela était des étrangers ? Lui par sa condition, Xiao Guang et Lin Xiao Yu par leur culture ?
Même Qing Yu Yan, qui essayait de les sauver (ou de les perdre tous) étaient elle aussi une étrangère. Le sang Song était-il si faible ?

L'eunuque soupira et répondit à Lin Xiao Yu.

"Quelle vérité ? Devons-nous vraiment convaincre ses gens de s'armer, de résister ? Nous risquons d'aller au devant d'un massacre sans non, tant pour eux que pour les Jin... Moi-même si j'avais été seul, je m'opposerais de toute mon âme aux Jin. Car tel est mon devoir et parce que mon coeur les a jugé sinon maléfiques au moins barbares et dangereux. Mais quid du peuple, des gens 'ordinaires' ? Pour eux ployer sous le joug des impôts impériaux sera-t-il si différents des pillages Jin ? Que leur importe la main qui tient le fouet... J'ose espérer que notre bel Empire bien moins brutal et exigeant que les Jin, mais lors de mes errances, j'ai moult fois constaté les abus de pouvoirs de nos propres officiers, de vil nobles et des corrompus. Ma lame n'a pas bu que du sang étranger ou barbare..."

Avisant la moniale qui fendait la foule et les soldats en direction du dispensaire, il s'interrompit.
"Suivons-là. Ne serait-ce que pour l'appuyer dans ses convictions, qui sont aussi les miennes sur ce point. Et même si elle n'est point militaire, nous devrions la mettre au courant des décisions qu'ont pris les soldats et sur la mission diplomatique de Qing Yu Yan. Même si je ne l'approuve pas, la reddition ou des pourparlers nous permettra de sauver bien des vies. Je l'espère. Xiao Guang devrait être sensible à cet argument."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lin Xiao Yu

avatar

Messages : 824
Date d'inscription : 24/06/2009
Age : 32
Localisation : Normandie

Feuille de personnage
Points de Souffle:
18/18  (18/18)
Points de Neigong:
7/12  (7/12)
Points d'Apprentissage:

MessageSujet: Re: Chrnonique numero 1 : Les mains des héros ne sont pas toujours tâchés de sang   Dim 12 Sep - 20:45

Emboîtant le pas à Yin Qiu et à Xiao Guang, Xiao Yu répondit à l'eunuque, à voix basse :

"– La vérité, mon cher, sur le cœur des gens. Nous allons enfin être fixés sur ce que veut le peuple. Le peuple, et pas les soldats, ou les généraux. Il sera ensuite temps de faire ce qu'il faut pour satisfaire aux envies de ces gens, quand ils les auront enfin exprimées. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zocradio.fr/forum/
Wu Ming
Admin
avatar

Messages : 1460
Date d'inscription : 17/06/2009
Age : 37
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Points de Souffle:
0/0  (0/0)
Points de Neigong:
0/0  (0/0)
Points d'Apprentissage:

MessageSujet: Re: Chrnonique numero 1 : Les mains des héros ne sont pas toujours tâchés de sang   Lun 13 Sep - 23:34

Un murmure déchira la foule lorsque la jeune femme termina sa phrase...
Beaucoup de réaction contradictoires se firent entendre, les uns préférant sauver leurs vies, opposées à ceux qui n'avaient plus rien à perdre...Les rares soldats encore en faction eux-même semblaient s'être égarés dans la foule et n'affichaient aucune réaction...


- La gamine a raison ! fit une sorte de brute portant un lourd marteau sur son épaule, le visage noirci de suie et les cheveux retenu par un foulard brun... De toute façon, ils nous boufferont à la fin ! Remercions le Ciel d'avoir survécu jusqu'à là et finissons sans que nos ancêtres aient à en rougir...

- Parles pour toi, Gen Bu ! fit une petite voix plus fluette J'ai une femme et des enfants ! Ils sont tous vivants les miens !

- Mon fils est tombé face aux Jin ! Quelle face aurais-je à fuir ceux qu'il a combattu ? gémit une petite vieille....

Le ton montait d'un cran dans la foule divisée lorsque le héraut habituel de l'état major fit son apparition.
Hué par une partie de la foule en colère, il préféra fuir sous les quolibets qu'annoncer le rapport quotidien...

Xiao Guang sentit une main forte se poser sur son épaule...La cheftaine de la garde regardait l'ancienne bonzesse d'un air sévère..


- Quelle mouche te pique, bonzesse ?! La forteresse a besoin de tout sauf d'une révolte ! Regarde les ! Ils sont désespérés et recherchent en vain un planche à laquelle se raccrocher avant de se noyer...Si tu veux obtenir d'eux quelque chose, c'est en tant que meneur qu'il faut le faire, pas en fauteur de trouble !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.portail-jdr.com/
Xiao Guang

avatar

Messages : 692
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 35
Localisation : Senlis

Feuille de personnage
Points de Souffle:
20/20  (20/20)
Points de Neigong:
8/16  (8/16)
Points d'Apprentissage:

MessageSujet: Re: Chrnonique numero 1 : Les mains des héros ne sont pas toujours tâchés de sang   Mar 14 Sep - 19:48

Je m'arrête brusquement, rougis, puis me laisse de nouveau porter cette colère qui m'enflamme. Je me retourne vers le peuple, regarde sa colère à lui. La brindille enflammée a déclenché un incendie dans la forêt. Je me mords les lèvres. "Si tu veux obtenir d'eux quelque chose, c'est en tant que meneur qu'il faut le faire, pas en fauteur de trouble !" Meneuse, moi ? Allons donc ! Et pourtant ses arguments sont vrais. Si le peuple se rebelle contre le chef d'état major, les Jins n'auront plus qu'à se servir...

Je ferme les yeux, prise par le vertige. Pour me calmer, je me rappelle la rivière qui passait près du temple. Je la vois tumultueuse, grondant aussi fort qu'elle le pouvait, déchainée. Puis je me rappelle cet été où elle avait tari. Nous avions mené une expédition, remonté à la source pour comprendre le problème. Plus haut, alors qu'elle n'était qu'un ru plein de courants nerveux, un arbre était tombé. Elle était alors retenue dans une apparence de calme et de silence. Mais nous étions arrivé au moment où sa force limpide parvenait enfin à déplacer le tronc. Le cumul de ses forces, son calme, avait plus fait que sa colère.

Cet exemple germe dans mon esprit habitué à penser par analogie. J'ouvre de nouveau les yeux, plus calme. Je me libère de l'étreinte de la cheftaine et retourne sur mon estrade improvisée. Cette fois-ci, la peur me noue le ventre. Mais je dois réparer mes torts et cette conscience me sert de nouvelle volonté. Puis l'ivresse d'être écoutée, au fur et à mesure de mon discours, rend ma voix plus assurée, pus forte, plus convaincante.

J'attends que le silence se fait, puis entame :


- Il y a une alternative au combat.

Ma phrase sonne, moi-même ne suit pas sûre de ce que je vais dire. Et si je faisais pis encore ? Mais si cela peut éviter que le sang ne soit versé... Je contemple de nouveau ma robe, me souvient de cette femme, et de Xiao Hu Li. Je reprends avec plus d'assurance :

- Sans chef de combat, vous n'irez pas bien loin face aux Jins entrainés, armés et sans pitié. Je les ai vu détruire des caravanes comme des sauterelles détruisent des champs entiers : en s'arrêtant à peine.

Je sens leurs regards perplexes. Je leur parle de lutte, puis les décourage. Il me faut aller, une fois encore, jusqu'au bout.


- Mais il est d'autres moyens. Ce que nous voulons, c'est sauver nos libertés. A quoi sert d'être libre quand on est mort ? Et si les hommes vont au combat, et ne reviennent pas, qu'adviendra-t-il des femmes, des enfants ?

Craignant d'entendre des réprobations si je ne fais une pause, j'enchaine tout très vite.

- Nous devons rester ensembles, soudés. Ce qui fait notre force, ce n'est pas notre art au combat. Nous mourrons de faim, n'avons plus de chefs, plus d'espoirs... Plus d'espoirs ? C'est faux. Moi j'en ai un.

Je souris, communiquant ce même espoir qui me reste au fond du cœur. Je repense à ce mince ruisseau déplaçant un tronc d'arbre.

- Qu'avons-nous à faire de ces murs si les portes s'ouvrent ? Rien. Sont-ce ces murs qui comptent ? Non, c'est ce qu'ils symbolisent. Mais aujourd'hui ces murs ne sont plus les bastions qui nous protègent, ils sont ceux qui nous enfermeront à l'arrivée des Jins, l'impasse où nous nous terrons. Rester ici, c'est tout trahir. Alors sortons ! Sortons de ces murs, allons en trouver d'autres mieux gardés, protégés par plus de vertu ! Prenons nos affaires, notre nourriture, et marchons au-delà de ces portes. Traversons les plaines qui nous séparent du Sud et retrouvons les terres libres.

Devant le silence consterné qui ponctue ma folie, je rougis fortement. Pourtant, je sais que j'ai raison. Et je ne veux plus me taire.

- Nous sommes trop nombreux. Jamais les Jins n'oseront nous attaquer. Je ne crois aucun homme capable de faire d'hommes désarmés, de femmes, de vieillards, d'enfants, une boucherie. Les Jins semblent vouloir garder l'Empire, ne veulent pas susciter de rébellion contre eux. S'ils commettaient un tel massacre, ils perdraient le Song qui se rebellerait. Qu'un homme y aille, et sans doute ne reviendrait-il pas. Qui se soucie de la disparition d'un homme ? Mais que mille hommes, mille familles passent leurs frontières, et tout change.

Ma voix porte les flammes d'une passion que je ne me connaissais pas. Ce n'est plus la colère, c'est l'espérance que la paix est possible, et plus forte que la guerre, si tous s'y mettent. Une goutte d'eau n'est rien ; mais qui est plus fort que l'océan ? Saurais-je faire naitre cet océan ? Je veux y croire, et ma voix, mon regard, toute ma posture portée en avant le révèlent. Je croyais que la colère avait tout éteint en moi ; je me trompais. L'espoir du lotus immaculé existe toujours...

- Laissons aux Jins les murailles, laissons aux Jins des pierres. Qu'en feront-ils ? Les pierres ne comptent pas. Mais sauvons nos cœurs, et nos vies : eux seuls importent. Nous pouvons le faire. Sans feu. Sans sang. Sans violence. Par la paix et le calme. Par l'espérance.

je jette un regard presque fou sur la foule que je ne vois plus.

- Par l'espérance ! Répondons à la haine par la fierté ! Répondons aux armes par le silence. Répondons aux insultes par la douceur. Ignorons ceux qui nous offensent pour ne pas s'abaisser avec eux. Laissons ces pierres à ceux qui les vendent, et partons. Partons ! Sauvons la liberté et l'honneur du Song. Sauvons la paix et l'espérance !

Cette fois-ci je ne quitte pas l'estrade et reste droite, attendant la réponse de la foule. Ai-je eu, une fois encore, tort d'espérer ? Ou bien tout est-il possible, y compris la paix dans un monde en guerre ?

Je sens des fourmillement dans mes mains, liées à une fatigue intense. Aurais-je involontairement utilisé mon Neigong pendant mon discours ? Aurais-je, dans le feu de la parole, donné toute mon énergie pour les convaincre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wu Ming
Admin
avatar

Messages : 1460
Date d'inscription : 17/06/2009
Age : 37
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Points de Souffle:
0/0  (0/0)
Points de Neigong:
0/0  (0/0)
Points d'Apprentissage:

MessageSujet: Re: Chrnonique numero 1 : Les mains des héros ne sont pas toujours tâchés de sang   Dim 19 Sep - 23:26

Un silence salua le discours de la moniale et l'ombre de l'hésitation parcourut les visages....

- Ils ne nous tueront pas ?

Le forgeron frappa du pied

- Alors tout ce que nous aurions fait n'aurait servi à rien ? Abandonner tout ce pourquoi nos jeunes sont morts ? Comment appeler àa de la fierté ?

- Quelle différence avec une simple fuite ? Si nous leur ouvrons les portes, ils ne feront pas la différence !

La population semblait mal avoir compris le sens profond du discours pour lui répondre des arguments plus pragmatiques...

- C'est injuste ! C'est toujours à nous de fuir !

- Je ne ferais pas un mètre de plus ! J'ai marché de Kaifang jusqu'à ici, jusqu'où devront marcher encore ?

- Wang était fou ! C'est lui qui nous a amené à nous terrer ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.portail-jdr.com/
Xiao Guang

avatar

Messages : 692
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 35
Localisation : Senlis

Feuille de personnage
Points de Souffle:
20/20  (20/20)
Points de Neigong:
8/16  (8/16)
Points d'Apprentissage:

MessageSujet: Re: Chrnonique numero 1 : Les mains des héros ne sont pas toujours tâchés de sang   Lun 20 Sep - 8:25

La panique, qui semble vouloir me submerger, s'arrête devant la digue de ma résolution.

Je lève les mains pour me faire entendre. Une fois le silence revenu, je m'explique.


- Il ne s'agit pas de fuir. Au contraire. Il s'agit de leur montrer qu'ils ne peuvent rien contre nous.

Je ferme les yeux, adresse une prière muette. "Bouddha, je vous en prie, si vous ne voulez pas qu'ils se fassent tous massacrer, aidez-moi !"

- Rester dans la forteresse qu'on vend, c'est se rendre. Quitter la forteresse qu'on vend, c'est montrer que nous, nous ne sommes pas à vendre, et rester libre.

Passer à travers leurs troupes c'est montrer que nous sommes les plus forts.

Je marque une pause, propose une image.


- Regardez le feu. Quiconque s'en approche souffre. Ainsi sont les Jins. Regardez l'eau. Une seule goutte sèche avant même de s'approcher du feu. Elle n'est pas assez forte. Mais détournez une rivière, et le feu s'éteint. Ainsi nous sommes. Nous allons nous montrer que l'Empire Song est le plus fort. Par la paix. Ce que nous allons mener, c'est une victoire. Une victoire sans combat, sans sang, mais bien plus noble encore.

Un peu désespérée, je me tourne vers Yin Qiu et Lin Xiao Hu que j'ai remarqués dans la foule. Eux sont plus doués que moi pour les discours. Pourvu qu'ils aient quelque foi en mon idée, et qu'ils m'aident...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lin Xiao Yu

avatar

Messages : 824
Date d'inscription : 24/06/2009
Age : 32
Localisation : Normandie

Feuille de personnage
Points de Souffle:
18/18  (18/18)
Points de Neigong:
7/12  (7/12)
Points d'Apprentissage:

MessageSujet: Re: Chrnonique numero 1 : Les mains des héros ne sont pas toujours tâchés de sang   Mar 21 Sep - 18:49

Déboussolée par la tournure des événements, Xiao Yu resta sans voix : elle était partagée entre son envie de sauver des vies et sa certitude de pouvoir défendre la forteresse. Faire partir la population revenait à une reddition, et elle voyait mal en quoi cela différait de la reddition officielle dans les faits. Le regard perdu, elle regarda Xiao Guang, sans oser rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zocradio.fr/forum/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chrnonique numero 1 : Les mains des héros ne sont pas toujours tâchés de sang   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chrnonique numero 1 : Les mains des héros ne sont pas toujours tâchés de sang
Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Questions sur les mains limites / scores...
» Numero relié de Vae Victis
» Mains-froides et les dragons
» Question sur Mains-froides
» Les mains guerriseuses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wu Lin :: Chroniques impériales :: Scénarios-
Sauter vers: